Semer un engrais vert

Mis en avant

Cette technique permet d’enrichir le sol grâce à un engrais naturel.

Il suffit de semer une culture sur un sol préalablement griffé. Cette culture ne sera pas récoltée. On évite également à la partie du terrain ensemencée d’être livrée aux mauvaise herbes.

Technique :

1- le semis : le semis s’effectue à la volée ; le terrain doît être bien griffé, ratissé et desherbé. Il n’est pas nécessaire d’enfuir les graines ni de les tasser au sol. Ensuite il faut arroser.

2- la pousse: inutile d’arroser tout le temps. L’engrais vert s’adapte à tous les climats ; s’il fait trop chaud les pousses ne seront pas très denses, à l’inverse d’un mois plus humide où la pousse sera beaucoup plus dense.

3- la coupe ou tonte : elle s’effectue en fonction de l’engrais vert utilisé ; soit on coupe en fin d’été, soit au début du printemps. Dans tous les cas, il faut couper à ras. Le règlage de la tondeuse se fait le plus bas possible.

4- l’enfouissement : une fois coupé, il suffit d’enfouir l’engrais vert à l’aide de la motobineuse ou à l’aide d’une fourche bêche.

Les avantages de l’engrais vert sont nombreux : cette technique permettra en fin de saison d’améliorer la texture de votre sol épuisé par la saison passée, la fermentation de l’engrais enfoui apportera de l’humus et de l’azote pour l’année d’après et évitera également l’installation des mauvaises herbes et ainsi l’utilisation des herbicides dans les potagers.